Live Report – No Logo Festival 2022 – Fraisans (39) – La scène Dub s’impose !

Aucun commentaire
Live Reports

Du 12 au 14 août 2022, le No Logo Festival s’est emparé des Forges de Fraisans (39) pour une 9ème édition, une programmation de haut niveau, comme chaque année, laissant une place encore plus importante au Dub, avec en plus de la Grande Scène plutôt Reggae, une vraie scène Dub Factory ! Retour sur ce week end hors du temps avec Ti Kaya inna Culture Dub

No Logo Festival 2022

Sur la Dub Factory, on (re)découvre Channel One, O.B.F ft. Charlie P & Belén Natali & Sr Wilson, Vibronics meets Weeding Dub ft. Marina P, Tetra Hydro K, Kandee & The Mineral Horns, Violinbwoy, Dub Machinist meets Gary Clunk, Steel Alive, Dubanko meets Woody Vibes ft. Nnawa, Tuzi Sound System, Young Warrior, Mistical Sound & Bababoom Hi Fi, Loba & Dub Harp, Bakû & Jael… De la folie ! Coté Grande Scène, impossible de louper Groundation, Queen Omega, L’Entourloop, Big Red ou encore KT Gorique !

  • Vendredi 12 août 2022
Dub Machinist meets Gary Clunk

Après une route pleine de virages et de verdures, j’arrive dans le département du Jura et plus particulièrement sur le site des Forges de Fraisans (39). Ce n’est pas la première fois que j’y mets les pieds (lire les live reports des éditions précédentes), et c’est toujours un réel plaisir de couvrir le No Logo Festival !

J’arrive tout juste à temps pour pouvoir découvrir les lieux, qui me sont toujours familiers… La Grande Scène, les différents bars et stands de nourriture, l’espace associatif, mais surtout la Dub Factory qui n’a plus rien du corner qui était là lors de ma dernière venue, mais qui est désormais une scène à part entière. L’ambiance est un peu moins Sound System, mais la sono reste celle du Clear Sound System pour garantir une qualité sonore à la hauteur !

Steel Alive

C’est l’heure de Dub Machinist meets Gary Clunk, que l’on connait bien puisqu’ils ont sorti un vinyle sur le label Culture Dub Records (acheter le pack vinyle + t-shirt). Le duo joue des tunes Dub Steppa bien warriors et le public est nombreux au rendez-vous, sourire aux lèvres et bras levés, bien décidé à profiter à fond de ces 3 jours. Une tune avec Pupajim mettra le feu à la plaine, effet garanti !

Premier passage face à la Grande Scène pour Culture Dub à l’occasion du concert de Groundation. Ce groupe californien est l’un des piliers de la scène Reggae, et l’énergie qui se dégage du chanteur et guitariste Harrison Stafford n’y est pas pour rien. Sa voix unique se marie à merveille aux instrus, on sent l’expérience et le professionnalisme ! Les fans sont là, arborant t-shirts et bannières à l’effigie du groupe, et chantant les paroles en coeur.

OBF ft Charlie P Sr Wilson Belen Natali

C’est reparti direction la Dub Factory où les concerts se succèdent. Steel Alive s’empare de la scène, et propose un voyage musical entre La Réunion et la région Lyonnaise ! Des sonorités Dub, Punk, Hip-Hop, avec à la fois des mixs aux machines, de la guitare, de l’accordéon et des percussions en live… Le duo, accompagné de 2 MCs, mélange les cultures et nous transporte dans cet univers bien à eux !

Ils sont succédés par la rencontre des deux dubmakers Dubanko et Woody Vibes, une découverte totale de mon côté, et un vrai coup de coeur ! La chanteuse Nnawa les accompagne et nous captive, avec sa superbe voix et son énergie débordante. Leur Dub Electro vogue vers d’autres contrées plus Hip-Hop ou encore Jazzy avec les mélodies de guitare électrique… Les sons puissants font jumper le public dans tous les sens créant de grands nuages de poussière, on lâche totalement prise ! Ils terminent sur un nouvelle tune qui annonce un futur album de Dubanko prometteur.

L Entourloop

Ce n’est pas fini de voir des nuages de poussières se créer devant la Dub Factory puisque c’est au tour d’O.B.F accompagné de Charlie P, Sr Wilson et Belén Natali ! Quoi de plus multiculturel que la réunion d’un genevois, d’un londonien, d’un catalan et d’une argentine ? Rico aux machines et les 3 MCs mettent évidemment une ambiance de dingue, mais ils sont aussi là pour défendre des valeurs d’unicité qui leur sont chères comme avec le titre ‘Mandela’. Ils rendent aussi hommage au chanteur Nazamba parti il y a peu avec le titre ‘Do Me Right’ en featuring avec Telly*, un beau moment plein d’émotion.

La soirée se clôture sur la Grande Scène avec un groupe que j’adore: L’Entourloop ! Le duo de « petits vieux » est accompagnée de N’zeng à la trompette, puis de Troy Berkley et BlabberMouf au mic’. Ils comptent dans leur répertoire un grand nombre de tunes toutes plus légendaires les unes que les autres, dans un style Dub Hip-Hop qui leur est propre, avec des featurings toujours incroyables… Et leur tout nouvel album « La clarté dans la confusion » ne déroge évidemment pas à la règle… Va vite écouter (lire la chronique) !

  • Samedi 13 août 2022
Kandee

Après une bonne nuit réparatrice, c’est reparti pour danser et vibrer toute l’aprem et jusqu’au bout de la nuit !

On commence avec le duo Tuzi Sound System aux platines de la Dub Factory. Ils sont rejoints par MTZx au micro, et on sent l’ambiance se réchauffer, doucement mais sûrement, avec des sons Dub de plus en plus puissants et un soleil tapant. Les plus motivés sont déjà là, skanking shoes aux pieds, prêts à danser sans s’arrêter !

Petit détour par la Grande Scène pour le concert de Queen Omega. Nous l’avions vue il y a peu au Paléo Festival 2022 (lire le live report), et elle est incroyable ! Sa voix puissante, son énergie, sa folie, on adore, et on voudrait que ça ne s’arrête jamais…

Retour à la Dub Factory, notre QG, où Kandee prend le contrôle. Et c’est un grand plaisir de le revoir, à Culture Dub on l’adore ! Avec des tunes comme ‘Tails of Youth’ en collaboration avec Jahzz ou encore ‘Turn On The Red Light’ en collaboration avec Dub Shepherds, il chauffe le public et passe à des sons plus warriors dont les basses font vibrer les Forges de Fraisans ! Il est accompagné d’un tromboniste et d’un trompettiste formant le groupe The Mineral Horns, le trio fonctionne à merveille. Kandee laisse les commandes au tromboniste Lix Dub, pour nous faire découvrir un son qu’il a composé en featuring avec Tom Spirals, très prometteur ! On termine sur le superbe remix de ‘King of the Bongo’ de Manu Chao, on en voudrait encore et encore…

Violinbwoy

On enchaine avec un artiste que je n’ai jamais vu mais dont on m’a dit que du bien: Violinbwoy. Et en effet, ce producteur et musicien polonais est un petit génie issu d’une autre planète ! Ses sons dub aux basses transcendantes, ses mélodies au violon envoutantes, les petites touches parfois classique ou rock… On est totalement transporté dans son monde ! Il termine son set sur un solo de violon juste magnifique qui donnerait presque la larme à l’oeil…

Pas de rapids, juste le temps d’un rapide changement de scène et on poursuit la danse avec Young Warrior. Tout droit venu d’Angleterre, ce producteur n’est autre que le fils du légendaire Jah Shaka ! La culture Sound System coule dans ses veines, et comme son père, il commence son set sur une track de Bob Marley. Il fait monter le rythme tranquillement, du roots au dub, pour faire danser les festivaliers !

Weeding Dub meets Vibronics ft Marina P

La Dub Factory finit sur une collaboration de folie: Vibronics meets Weeding Dub featuring Marina P ! J’avais tellement hâte de voir l’alliance de ces deux piliers du dub français pour l’un anglais pour l’autre (bon ok, je suis fan, mais ça reste entre nous)… Et évidemment, c’est le feu ! C’est parti pour un Dub Fi Dub joué en live, avec que des tunes incroyables. Inutile de préciser l’ambiance sur les emblématiques ‘R.A.S.T.A.F.A.R.I’ ou Gypsy Dub’, toi même tu sais, et si tu ne sais pas c’est que tu as des choses à rattraper ! La superbe voix de Marina P s’associe parfaitement pour nous offrir un moment de pur partage et de plaisir musical. Weeding Dub nous fait l’honneur d’écouter un extrait de son prochain album, à la fois smooth et puissant, vibrant… On est impatients !

  • Dimanche 14 août 2022
Big Red

Troisième et dernier jour de No Logo Festival, et on commence cette fois par le Ch’Apéro, une petite scène sous le chapiteau du camping où se produisent Sara Lugo et Supa Mana. Elles sont pleines d’ondes positives, elles sont belles, elles forment un super duo pour nous faire danser et chanter ! L’ambiance est folle sous le chapiteau, c’est parfait pour se mettre dans le bain…

Aujourd’hui, c’est l’Italie qui est à l’honneur pour l’ouverture de la Dub FactoryMistical Sound ouvre la danse, sans leur sound system cette fois mais avec une belle sélection Reggae Dub. Bababoom Hifi prend ensuite le relai, l’un aux platines, l’autre au micro, pour nous faire danser sur les sons bien roots !

Loba meets Dub Harp

Coté Grande Scène, c’est la suisse KT Gorique qui ouvre la danse. Cette nana est géniale, et je vous recommande vraiment de la voir en live ! Dans un style Hip-Hop aux multiples influences (reggae, afro…) inspirées par ses origines ivoiriennes et italiennes. Sa plume est juste d’une qualité incroyable, ses messages sont engagés, ses sons sont entraînants… Elle et son acolyte ont une pêche de dingue sur scène, c’est hyper contagieux mais cette fois on aime ça !

Après une petite pause, c’est au tour de Big Red de fouler la Grande Scène, et après l’avoir vu de nombreuses fois en mode sound system, c’est avec un band qu’il se présente ce soir. Son flow de folie est toujours le même et les festivaliers kiffent le moment, à la fois dansant et chill ! Les titres cultes tels que ‘La vengeance’ ou ‘Soldier’ font leur effet, les paroles sont reprises en coeur, mais on découvre aussi le titre ‘Nous Sommes’, son tout nouveau single… Vivement l’album !

Tetra Hydro K

Retour devant la Dub Factory pour le reste de la soirée, et on reste en Italie avec le duo Loba et Dub Harp. Ils jouent des sons Dub Steppa bien puissant qui font trembler les basses et jumper les festivaliers désormais bien chauds ! Leur énergie et leur passion se ressentent en ce beau moment de partage.

On enchaîne avec le duo français Bakû et Jael. Les deux jeunes français mélangent leurs univers pour proposer un moment unique, aux inspirations variées. Sur une base Dub Electo, on entend des sonorités Drum’n’bass, techno… C’est frais, innovant, de qualité, et ils mettent le feu au public notamment avec leur tune en featuring avec Biga* Ranx et leur remix de Twenty One Pilots !

Dans la continuité du style Dub Electro borderline des frontières avec la Bass music, on retrouve Tetra Hydro K ! Cet été, le duo était partout, notamment à la Perpi Dub Night co-organisée pqr Culture Dub (lire le live report), et on ne s’en lasse pas… Les tunes notamment extraites de leur nouvel album « Odyssée » sorti cette année (lire la chronique) ou des tunes plus anciennes comme ‘Exode’ (ma préférée) mettent un énorme bordel à la Dub Factory, le public est en folie, et la famille du No Logo Festival ainsi que de nombreux artistes sont la pour jumper et profiter de ces derniers moments !

Juste avant de quitter les lieux, je reste quelques minutes pour voir le début du set de Channel One, une légende du Dub anglais ! Malheureusement, la route m’appelle et je n’ai pas l’occasion de rester profiter…

Cette 9ème édition du No Logo Festival était incroyable, particulièrement la scène Dub avec une programmation très variées, de tous les styles, des découvertes comme des piliers, venus d’un peu partout…

Ce n’était que des vibes positives, des bons sons, des moments de partage dans la générosité et la passion, avec pour objectif principal: danser et déconnecter ! L’accueil était au top, le festival défend de belles valeurs (espace associatif, engagements écologiques, travailleurs rémunérés sans bénévolats, pas de sponsors…), ce qui en fait un festival qui se démarque des autres !

L’année prochaine, ce sont les 10 ans, et ça promet d’être la FOLIE !!! Tu y seras ?

Big up,
Ti Kaya

© Photos et Texte : Manon Kaya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.