Live Report – No Logo Festival #6 – Fraisans (39)

Du 10 au 12 août 2018, avait lieu la 6ème édition du No Logo sur le superbe site des Forges à Fraisans (39). Le plus gros festival Reggae Dub de France a affiché complet pour chaque soir, soit 42 000 personnes sur 3 jours. Justine de Culture Dub y était pour vous, Let’s go to No Logo!

No Logo 2018
No Logo 2018

 

Vendredi 10 août

Après 7h de route, me voilà arrivée à Fraisans, dans le Jura, pour le No Logo #6. Une fois installée sur le camping, je me dirige vers le festival, où les concerts ont débuté depuis 15h. Lors de mon entrée sur le site des Forges, le DJ Set d’Ondubground et les concerts de Marcus Gad, Pierpoljak et Horace Andy ont déjà eu lieu.

Calypso Rose
Calypso Rose

Sur la scène Yann Carrou (appelée également Grande Scène), c’est donc au tour de Calypso Rose de nous proposer son tour de chant avec beaucoup d’émotion. Accompagnée de ses musiciens, la chanteuse originaire de l’île de Tobago, dans les Caraïbes, reprend ses plus grands standards. On peut notamment entendre ‘Calypso Blues‘, titre présent sur son album « The Queen of Trinidad« .

Fat Freddy's Drop
Fat Freddy’s Drop

Simultanément, Massive Dub Corporation ouvre la soirée sur la Scène Dub Factory. Le Dub Corner est sonorisé par Dub Master Clash, et plus précisément par le Sound System des Dub ShepherdsBass Trooperz, qui n’est autre que la collaboration des deux membres de Mahom avec Ashkabad, prend ensuite le contrôle du Dub Factory. Des titres de leur dernier EP ainsi que des remixes de Mahom sont joués pendant le set et attirent les amateurs de dub jusqu’au mur de son tandis que d’autres flânent au rythme de la musique et profitent des stands de vente présents.

Sur la Grande Scène, Fat Freddy’s Drop poursuit la soirée. Pour ma part, je connaissais pas du tout ce groupe mais c’est une belle découverte. Les néo-zélandais font communion avec le public en jouant des morceaux aux sonorités mêlant reggae, dub, roots, jazz et soul.

Du côté du Dub Corner, DMC feat Art-x, Roger Robinson & Disrupt (Jahtari) et Bush Chemists se succèderont jusqu’à la fin de la soirée en proposant du Digital Dub groovant dans une ambiance survoltée, tandis que sur la scène Yann Carrou, Julian Marley fait son entrée et les festivaliers ont la sensation d’être en Jamaïque. Avec ses musiciens, il chante bien sûr les succès de son père, Bob Marley, en choeur avec le public, mais également des titres de ses différents albums.

Avec leurs sons tels que ‘Great Spirit‘, ‘Shankara‘ ou encore ‘Esperanza‘, Hilight Tribe clôturera ce vendredi soir. en faisant voyager musicalement les festivaliers jusqu’à leur dernier titre ‘Free Tibet‘ aux sonorités psytrance. Malheureusement, le concert se finira de manière inattendue, laissant les fans du groupe sur leur faim…

Il est maintenant temps de regagner le camping après une première journée très éclectique musicalement avec des concerts de grandes qualités dans une ambiance chaleureuse… Sous un chapiteau, dressé pour les 3 jours, la fête se prolongera un peu avec des sonorités Dub jusqu’à tomber dans les bras de Morphée !

Samedi 11 août

Les festivités débutent dès 13h, sur la scène camping, avec Wailing Trees, suivi de Sir Jean & The Roots Doctors alors que les Dub Shepherds commencent à faire résonner les fréquences de leur Sound System Dub Factory. De nombreux massives sont déjà devant les caissons afin de profiter du son.

Dub Master Clash
Dub Master Clash

On pourra notamment entendre le titre ‘Turn on the red light‘, qui n’est autre que le résultat de la collaboration entre les deux membres de Dub Shepherds et Kandee, sorti en vinyle 7″ sur le label Culture Dub Records, en juin 2018.

Sur la Grande Scène, Volodia est le premier artiste de ce samedi à diffuser  ses sons reggae/hip-hop se mariant parfaitement avec la chaleur qu’il fait ! Les festivaliers investissent petit à petit Les Forges afin de profiter de ce second jour de concerts.

Samory I puis Havana meets Kingston prendront le relais pour nous partager les notes musicales des Caraïbes aux épices de Cuba et de Jamaïque… Un vrai régal pour les oreilles ! Le Dub Factory, quant à lui, reprend du service à partir de 20h avec le japonais Sak Dub-I et son Dub Steppa puissant, suivi des italies Paolo Baldini Dubfiles feat Forelock pour un reggae, joué en live Act à la console, groovant et très mélodique !

Sur la Grande Scène, c’est maintenant Soviet Suprem qui prend le contrôle. Leurs plus grands fans les attendaient avec impatience… Et ils ne furent pas déçu ! Avec leur musique aux sonorités balkaniques et électro, le groupe français nous livre un show ultra-dynamique et festif ! Le public répond présent et en redemande…

Protoje
Protoje

Protoje & The Indiggnation enchaine avec un pur Reggae et une superbe voix qui envoute le public, très nombreux devant la scène, dansant sur les rythmes jamaïcains groovant, de nombreux drapeaux vert-jaune-rouge flotter dans les airs. Une nouvelle cet artiste propose un show de grande qualité…

De nombreux festivaliers sont également présents du côté du Dub FactoryDub Master Clash meets Dub Invaders feat Sir Jean ont pris possession des platines. Les skankers se massent devant le mur de son afin de profiter au maximum des basses de chaque mix proposé par les Dubmakers ! Un clash amical de grande qualité aux basses rondes et profondes, rythmé par de nombreux effets pour faire vivre le Dub comme il se doit avant de clôturer La soirée par un Dub fi Dub inna Sound System Style !

Dub invaders meets Sir Jean
Dub invaders meets Sir Jean

Sur la Grande Scène, la soirée se poursuit avec l’entrée en scène du groupe mythique The Wailers, qui ne sont autres qu’une partie des musiciens de Bob Marley. Durant leur concert, ils reprendront une sélection des standards de la légende du Reggae. Le public chantera avec eux en partageant des moments inoubliables sur les titres ‘Exodus’, ‘Crazy balhead’ ou encore ‘Lively up yourself’ !!… Ce concert procure une sensation vraiment étrange, comme si Bob Marley, lui-même, était présent… Un grand moment de communion entres le public et les artistes !

Enfin, Mellow Mood sera le dernier groupe, de cette seconde soirée, à se présenter au public. Les deux frères jumeaux italiens, accompagnés de leurs musiciens, débutent leur concert avec des sonorités très roots. Puis, au fil de leur live, les rythmes changent et les sonorités dub apparaissent faisant de plus en plus groover et skanker le public. On entendra bien sûr les titres ‘Inna Jamaica’,  de leur album « Twinz » sorti en 2014, « Sound of a war« , issu de l’album « Large«  paru en 2018 et bien sûr leur excellent titre « Dance inna Babylone« , extrait de leur opus « Move ! », édité en 2009. Pari réussi pour les deux frères !

La soirée se poursuivra sur le camping sous le chapiteau ou sur le stade où un dj est présent mais Il ne faut pas oublier de garder de l’énergie pour le lendemain !

Dimanche 12 août

Ce dernier jour de festival commence dès le début de l’après-midi, sur la Scène Camping, avec Païaka suivi de Booboo’zzz all stars alors que Anti-Bypass & Joe Pilgrim ouvre le Dub Corner…

Du côté de la Grande Scène, City Kay suivi des légendaires Mighty Diamonds ouvriront ce troisième jour de concerts. Tout en profitant du son du Dub Factory ou de la Grande Scène, les festivaliers se rafraîchissent ou se reposent à l’ombre. C’est également l’occasion de faire quelques achats sur les stands présents aussi bien côté Sound System qu’au niveau de la Grande Scène.

Skarra Mucci accompagné de Dub Akom enchainera avec un set énergique comme à son habitude ! La Jamaïque s’empare, une nouvelle fois, de Fraisans sur des rythmes reggae et dancehall ! Les festivaliers danseront notamment sur ‘Dreader than dread‘, la superbe collaboration de Skarra Mucci avec L’Entourloop que l’on peut retrouver sur leur album « Le Savoir Faire« , sorti en septembre 2017.

Wicked & Bonny_Saba DamasLe public est plus que chaud pour poursuivre la soirée !

Les italiens de Wicked and Bonny, quant à eux, feront danser les festivaliers au rythme de leurs différentes productions Dub Steppa, les basses résonnent sur le site des Forges et les dubbeurs sont hyper chauds !!!

Pendant ce temps-là, le mythique duo de l’Histoire du Reggae Dub, Sly & Robbie, s’empare de la Grande Scène tandis que Bisou vs Rakoon, Rootsraid, Fabasstone feat Joe Pilgrim, et enfin O.B.F feat Charlie P joueront les uns après les autres sur le Sound System de la Dub Master Clash pour des sessions qui combleront les aficionados de Dub comme on l’aime !…. Il fait chaud, ça jump sur le dancefloor, le Dub vit !

Groundation
Groundation

Sur la Grande Scène, Groundation fait une entrée triomphale ! Avec ses musiciens, le grand Harrison Stafford nous envoûte grâce à son énergie débordante ! Ses textes remplis de bienveillance et de positivité diffusent une excellente énergie sur le No Logo !

Biga*Ranx rentre sur scène ! Pour cette édition du No Logo, Biga a « carte blanche » et a donc choisi qui seront ses invités de ce dimanche soir. Le concert débute, tout d’abord, par le titre ‘Under the water‘, sa collaboration avec Kid Charlemagne.

Seuls Pablo et Atili sont présents sur scène à cet instant. Ils seront, bien entendu, rapidement rejoint par Biga*Ranx et Pauline Diamond, qui commenceront par chanter ‘Homegrown‘, titre issu de son dernier album « 1988« .

Biga fera un clin d’oeil à L’Entourloop, en reprenant ‘Push the limits‘, sa collaboration avec eux et présente sur l’album de L’Entourloop « Le savoir Faire », puis, arrive le moment où le premier invité est annoncé. Il s’agit du duo tourangeau Damé. ‘Slowdown‘, titre présent sur leur EP récemment sorti sur le label Brigante Records, sera le morceau interprété face au public du No Logo. Certains les découvre, d’autres sont fans absolus !

Biga*Ranx
Biga*Ranx

Biga*Ranx reviendra avec Pauline Diamond pour interpréter ses titres issus de ses différents albums, comme ‘Petit Boze‘, son duo avec Biffty ou encore ‘Make this time‘, l’une de ses collaborations avec Kanka.

Un nouvel invité prendra part à la carte blanche : Prendy ! Le MC parisien rejoindra Atili sur scène afin de chanter son titre ‘Tomorrow‘, issu de l’album « Bridge over troubled dreams« , sorti en 2016 sur le label Brigante Records. Atili jouera également un air de melodica à la fin du morceau avant que le dernier invité qu’on ne présente d’ailleurs plus, fera son entrée sur scène : Big Red !!!

Le public est plus que bouillant et Big Red ambiance les festivaliers avec son flow dynamique qui lui va si bien ! Biga*Ranx reviendra ensuite sur scène où il interprétera ‘Paris is a bitch‘, ‘Brigante life‘ et bien sûr ‘Liquid Sunshine‘ pour conquérir le public et ses plus grands fans, une fois de plus !

Cette 6ème édition du No Logo se refermera avec le set de l’excellent Panda Dub !!! Le dubmaker lyonnais balance ses sons avec son énergie débordante qu’on lui connaît si bien !

Les festivaliers sont bouillants et la température monte de plus en plus  ! On pourra notamment entendre le superbe titre ‘Shankara’, extrait de son dernier opus « Shapes and shadows« , sorti sur le label ODG Prod en mars 2017. Les dubbeurs les plus chevronnés pourront également reconnaître « Hate », issu de son album « The lost ship« , ou encore ‘Going On‘, sa récente collaboration avec Atili, fera également partie de son set. Les cercles multicolores lumineux dont Panda Dub a agrémenté sa scénographie donnent une dimension supplémentaire à son show qui se terminera notamment avec l’explosif ‘Unknown attack‘, Ambiance garantie !!!

 

Merci à toute l’équipe du No Logo pour cette superbe 6ème édition du festival !

I want to go back to No Logo!!!

Live report : Justine
Photos : Mesh / Saba Damas / L’oeil de Rousseau

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.