Live Report – No Logo BZH 2022 Part.I – Fort de Saint Père (35) – Une programmation Reggae, Dub et Musiques du Monde exceptionnelle !

Aucun commentaire
Live Reports

Le No Logo BZH célébrait sa cinquième édition les 11, 12, 13 et 14 août 2022 du côté de Saint-Malo, au fort de Saint Père ! Le festival nous a offert une programmation exceptionnelle tout au long de ces 4 jours, avec ce qui se fait de mieux en matière de Reggae, Dub et Musiques du Monde, retour sur ce superbe festival qui aura entre autres accueilli Morgan Heritage, The Skatalites, Alborosie, Alpha Blondy, Blackboard Jungle, Raavni, Irie ites, Kubix ou encore la légende Burning Spear… Retrouvez le Live Report des 2 premiers jours avec l’oeil et l’oreille de Johann pour Culture Dub !

No Logo BZH 2022

 

Installé depuis 2017 au fort de Saint Père, à quelques kilomètres de Saint-Malo, le No Logo BZH, alter ego du No Logo qui se déroule dans le Jura, continue de grandir et accueille un public toujours plus nombreux. Pour cette nouvelle édition, le festival a mis les petits plats dans les grands, et si habituellement le festival se déroule sur 3 jours, un quatrième jour a été rajouté cette année !

Jour 1:

C’est donc dès le jeudi que je prends la route, et comme l’été est beau et chaud cette année en Bretagne la chaleur est une nouvelle fois de la partie ! Après m’être installé au camping je découvre l’Agora, un espace situé entre le camping et le festival, qui nous propose stands de nourriture, vêtements, musique puisque Irie Ites a installé une sono et plusieurs crews joueront tout au long du weekend, et même une caravane pour se faire un tatouage ! De quoi patienter tranquillement jusqu’à 18 heures pour l’ouverture des portes du festival !

Blackboard Jungle Sound System

Rapide redécouverte des lieux à l’ouverture des portes (j’étais venu au fort de Saint Père à l’époque du Summer Reggae Fest en 2010 si mes souvenirs sont bons pour ceux qui se souviennent de ce festival !), le festival s’ouvre par le coin Dub, la grande scène se trouve un peu plus loin sur la droite et en face de la grande scène se trouvent stands de vêtements et de nourriture. C’est du côté de la scène Dub que je commence ma journée, avec Blackboard Jungle, qui a installé son Sound System pour les 4 jours du festival. Le crew est venu avec 18 basses, réparti en 3 stacks de 6, largement suffisant pour sonoriser l’endroit !

Blackboard Jungle

Nico commence par une sélection Roots, on entendra notamment des morceaux des Mighty Diamonds ou Gregory Isaacs, puis va passer des titres Nu Roots en jouant du Morgan Heritage, avant de basculer sur des morceaux Dub plus récents, comme ‘TV Addict’ de Stand High Patrol ou ‘Trouble’ de OBF et Lasai suivi de sa version au melodica de Far East. Oliva commence aussi à prendre le micro, pour un warm up qui nous aura bien mis en jambes !

Kubix

Direction ensuite la grande scène pour mon premier concert sur celle-ci. Et c’est Kubix qui se présente devant les festivaliers, qui commencent à investir en nombre le fort de Saint Père. Guitariste de talent, Kubix est déjà venu sur le festival pour jouer aux côtés de Mo Kalamity ou Ijahman entre autres, mais cette fois il vient nous présenter son premier album « Guitar Chant », dont sont extraits ‘Song For Abi’ et ‘Sunday Children’ que l’on pourra notamment écouter aujourd’hui. Kubix va nous offrir un superbe concert, son Reggae teinté de Jazz nous aura fait passer un bon moment, un concert presque exclusivement instrumental. Presque, puisque Mirna, sa complice dans la musique et dans la vie, va venir le rejoindre sur scène le temps de deux morceaux, un concert qui aura ravi le public !

Pour patienter avant le prochain concert je refais un détour par la scène Dub, où le chanteur de Nouvelle Calédonie Flamengo termine son set, backé par Judah Roger. Un artiste que je découvrais pour ma part ce soir, je n’aurai pas eu le temps de l’écouter beaucoup, le programme étant particulièrement copieux sur la grande scène j’y retourne rapidement, puisque c’est maintenant Alpha Blondy qui va venir jouer.

Alpha Blondy

Un problème technique fait que l’artiste va se présenter sur scène avec près d’une heure de retard, les autres artistes prévus ce soir seront donc également un peu décalés, mais ça ne fait rien, Alpha Blondy finit par arriver et semble en forme ! Après sa traditionnelle ouverture de concert par ‘Jerusalem’, l’artiste va dérouler son concert sans fausse note, en interprétant nombre de ses plus grands classiques. On entendra  entre autres ‘Multipartisme’, ‘Pompier Pyromane’ issu de son dernier album, ‘Cocody Rock’, le superbe ‘Masada’, ‘Sweet Fanta Diallo’ et en fin de concert ‘Peace In Liberia’, très bon concert d’Alpha Blondy ce soir, qui aura fait briller le Reggae Africain !

Burning Spear

Hors de question de changer de scène cette fois, puisque l’un des évènements du festival se prépare ensuite ! En effet, si nous avons un quatrième jour au No Logo BZH cette année, c’est pour accueillir la légende Burning Spear, qui nous fait l’honneur de s’arrêter en Bretagne pour l’une de ses trois seules dates en France de sa tournée, après des années sans avoir fait de concert c’était un moment à ne rater sous aucun prétexte !

Et Burning Spear ne va pas nous décevoir ! Sa voix est toujours intacte, comme on pourra le constater dès son entrée sur scène en chantant ‘Door Peeper’. Il joue également des percussions, et n’hésite pas à haranguer le public avec ses fameux ‘Talk To Me People’ ! Pendant près de deux heures la légende va chanter plusieurs de ses grands classiques, tels que ‘Jah No Dead’, ‘Old Marcus Garvey’, ‘Jah Is My Driver’, ‘Slavery Days’, ou le sublime ‘African Postman’. L’artiste chante, joue des percussions et danse tout au long du concert, quel moment incroyable, cela faisait des années que j’attendais de voir en live cette véritable légende du Roots et de la musique en général, et Burning Spear aura livré un concert mémorable, que je ne suis pas prêt d’oublier !

L’Entourloop

Il restait encore un concert ce soir, et c’est L’Entourloop qui va conclure la soirée ! Venus présenter leur excellent dernier album « La Clarté Dans La Confusion », les deux séniors sont venus avec Troy Berkley, N’Zeng et BlabberMouf, et vont mettre le feu au fort de Saint Père ! Une pluie de big tunes va tomber sur les festivaliers, on entendra notamment ‘Calling All Dancers’, ‘Florilege’, ‘People Is Massive’ ou encore ‘Lift Up Your Head’. Un concert aussi bien musical que visuel, le crew nous offrant de belles mises en scènes sur chaque morceau. On entendra également les classiques ‘Dreader Than Dread’ de Skarra Mucci et ‘Burn Dem Down’ de Capleton, Troy Berkley, BlabberMouf et N’Zeng sont excellents au chant et à la trompette pour N’Zeng, L’Entourloop aura ravi le public qui avait réclamé leur venu lors d’un sondage réalisé par le No Logo BZH, il est 4 heures du matin lorsque leur show se termine, il est temps d’aller se reposer après cette première journée riche en émotions !

Jour 2:

Alee

Cette année, le No Logo BZH a également parmi ses nouveautés installé une scène sur le camping, baptisée la scène Dizoladenn. L’artiste qui va inaugurer cette scène aujourd’hui est Alee. Breton d’origine algérienne, Alee aura été une belle découverte pour moi. Le chanteur et guitariste allie un savant mélange de Rap, chanson française ou encore musique orientale dans ses chansons, entre textes percutants et chansons plus joyeuses. On aura notamment entendu le morceau ‘Troubadour’, une reprise de Pierre Perret ‘Mélangez Vous’, ou encore ‘Soignez Encore’, une chanson en hommage aux infirmiers et soignants enregistrée pendant la pandémie. Mais il aura aussi délivrer des freestyles Rap, notamment sur les instrumentaux de ‘Bongo Bong’ de Manu Chao ou ‘That’s My People’ de NTM, très bien pour démarrer la journée !

Raavni

C’est ensuite Raavni qui va se présenter sur cette scène. Un artiste que l’on connaît déjà bien à Culture Dub, mais ce n’est pas forcément le cas de tous les festivaliers présents aujourd’hui. Raavni va délivrer un set puissant, son mélange de Dub, musique Electro et Transe va bien réveiller tout le monde ! Il va jouer plusieurs morceaux de son album « Transmission », notamment ‘Raga Sun’ et ‘Forest Warriors’. Raavni se charge de tout sur scène, il joue du didgeridoo, des claviers et mix avec ses machines ! On entendra aussi ses collaborations avec Panda Dub et La P’tite Fumée, pour un set explosif, parfait avant de rejoindre le site du festival !

Blackboard Jungle

Direction donc le site du festival vers 18h pour l’ouverture des portes. Je reste un bon moment du côté de la scène Dub, où Blackboard Jungle assure de nouveau le warm up. On entendra ‘What A Day’ de Carlton & The Shoes, ‘One Brother Short’ des Mighty Diamonds, ‘Jah Golden Throne’ de Peter Broggs ou encore ‘Unite’ de Negro ainsi qu’une tune de Eek A Mouse. Je fais également un petit détour par la grande scène pour voir quelques morceaux du groupe Faygo, un groupe de Rennes qui allie Reggae et Jazz entre autres.

MB14

Je retourne ensuite plus longuement sur la grande scène, pour assister au concert de MB14. Certains d’entre vous le connaissent peut-être déjà si vous regardez l’émission de télé The Voice, puisqu’il a participé et même atteint la finale de ce programme ! Si c’est le cas vous connaissez déjà son style, un artiste qui allie Hip-Hop et différents autres styles de musique, et tout ça à l’aide de sa bouche et de sa Loopstation, une machine qui lui permet de reproduire les sons qu’il crée. Champion du monde de Beatbox en 2018, MB14 nous aura fait une belle démonstration de ce dont il est capable, seul sur scène on a pourtant l’impression qu’ils sont plusieurs ! C’est assez impressionnant avec quelle facilité il peut reproduire tout type de son et rapper, un très bon concert, et même si je le connaissais déjà (oui, ça m’arrive de regarder The Voice !) en live MB14 prend une autre dimension !

Irie Ites

En attendant le prochain concert je retourne brièvement sur la scène Dub, où Irie Ites est en train de chauffer les massives ! Manu a sorti la boîte à dubplates, puisque je ne vais entendre presque que des dubplates made in Irie Ites ! De Glen Wasington, Jah Mali, Freddie McGreggor, Frankie Paul, tous chantent à la gloire de Irie Ites ! On entendra aussi plusieurs tunes de Chezidek, Manu nous annonce qu’ils sont en train de travailler sur un album ensemble qui devrait sortir en début d’année prochaine, on a hâte de découvrir ça !

Skatalites

Retour ensuite sur la grande scène, avec les légendaires Skatalites qui viennent jouer ! Groupe mythique de Ska des années 60 en Jamaïque, les membres du groupe ont évolué, mais les musiques restent, et les classiques tels que ‘Rock Fort Rock’ ou ‘Guns Of Navarone’ sont intemporels ! On entendra aussi ‘Garden Of Love’ et ‘Phoenix City’ entre autres, les cuivres jouent à la perfection, tout comme le reste des musiciens, un superbe concert de ce grand classique de la musique jamaïcaine !

On change de style avec le prochain concert, puisque c’est Stonebwoy qui se présente devant le nombreux public présent ce soir ! Un artiste que je connais peu, mais qui après son show de ce soir m’aura convaincu de suivre plus attentivement ses sorties ! En effet, son style est principalement Dancehall, mais Stonebwoy sait aussi faire de très bons morceaux de Reggae Nu Roots, et ajoute aussi quelques touches d’Afrobeat dans certains morceaux, l’artiste originaire du Ghana aura mis le feu au Fort de Saint Père !

Alborosie

Je connais nettement mieux l’artiste suivant qui va enflammer le public, puisqu’il s’agit d’Alborosie ! Le plus jamaïcain des italiens va comme à son habitude délivrer un concert impeccable, accompagné de son fidèle Shengen Clan Band ! Il ouvre son concert par ‘For The Culture’, puis les tubes vont s’enchaîner ! On entendra entre autres ‘No Cocaine’, ‘Poser’, ‘Fyah Can’t Cool’, ‘Living Dread’ ou encore ‘Rocky Road’. Alborosie a maintenant une longue carrière derrière lui et a sorti de nombreux excellents albums, ce qui lui permet de choisir parmi de nombreuses big tunes les titres qu’il chante ! Il interprétera aussi ‘Sound Killa’, ‘Rock The Dancehall’, la big tune ‘Real Story’, ‘Police’, et terminera par ses deux grands classiques ‘Herbalist’ et ‘Kingston Town’, bien que ces deux morceaux seront joués rapidement faute de temps, mais cela ne nous aura pas empêché de passer un très bon moment !

J’ai ensuite le temps d’entendre quelques morceaux de Kanka sur la scène Dub avant le concert qui clôturera la soirée sur la grande scène. Juste le temps d’entendre ‘Beat Down Babylon’, le superbe morceau avec Ras Divarius ‘Elfy’, ainsi que le grand classique ‘Stepper Style’ suivi de la version de Don Fe à la flûte. J’aurais aimé entendre plus Kanka, mais le programme sur la grande scène est tellement exceptionnel cette année que j’aurai assez peu vu les artistes sur la scène Dub, ce n’est que partie remise !

Morgan Heritage

J’entendrai juste encore le début de set de Demkaz sur la scène Dub, avant de retourner sur la grande scène pour le concert de Morgan Heritage. La famille Morgan, enfants du légendaire Derrick Morgan, va également assurer un superbe set. On entendra entre autres ‘Strictly Roots’, ‘A Man Is Still A Man’, ou encore ‘Can’t Get We Out’. Les trois frères se relaient pour chanter, Gramps Morgan chantera notamment en solo ‘Looking For A Roots’, puis on entendra des reprises de Peter Tosh et Toots & The Maytals. Morgan Heritage chantera ensuite le classique ‘Liberation’, puis ils chanteront les morceaux d’autres artistes qui chantent sur ce riddim, notamment Ras Shiloh et les énormes ‘Never’ de LMS et ‘Jah Jah City’ de Capleton !

En Fin de set on entendra encore ‘Light It Up’, ‘I’m Coming Home’, le superbe ‘Tell Me How Come’, puis la famille terminera son concert par la reprise du morceau de Jimmy Cliff ‘Reggae Night’, une fois de plus il est 4 heures du matin quand la soirée se termine, et on aura encore vu de nombreux artistes exceptionnels ce soir ! À suivre…

Live Report & Photos : Johann Levasseur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.