Live Report – Here I Come x Vibrations Urbaines – Pessac (33) – 2 Novembre 2019

Yo les Massives ! Retrouvez Marie, Hadrien et Mehdi sur Culture Dub pour vous partager leur superbe soirée passée aux Vibrations Urbaines de Pessac le 2 Novembre 2019 durant laquelle Here I Come est venu proposer un plateau avec des artistes pour la plupart membres du label X-Ray Productions : Bazil, L’Entourloop, O’sisters, Awakx Sound et O.B.F & Nazamba !

Here I Come x Vibrations Urbaines

 

Les soirées Here I Come existent depuis bientôt 12 ans, mais qu’est-ce que c’est exactement ? Les HIC ont pour but de promouvoir la bass music avec des artistes aux sonorités éclectiques. Du Reggae en passant par la dubstep, puis du dub jusqu’à la drum’n’bass , aux Here I Come il en y a pour tous les goûts ! D’abord créé sur Paris, le concept arrive à Bordeaux en 2013 lorsque qu’un partenariat est établi avec Reggaesudouest.com et qu’une résidence trimestrielle leur est proposée à la Rock School Barbey. On y a vu passer des artistes tels que Pandadub, Manudigital, Skarra Mucci, Biga*Ranx, Rahzel, Soom T… Depuis, les Here I Come parcourent la France et s’exportent même jusqu’à l’outre-mer ! (NDLR : Here I Come du 9 novembre 2019 à Saint Denis – La Réunion avec ManuDigital, Général Lévy, LT Stitchie et Taïwan MC)

Here I Come x Vibrations Urbaines

La soirée de ce samedi 2 Novembre 2019 s’est déroulée dans le cadre du festival des Vibrations Urbaines, un événement dédié à la culture urbaine qui propose aussi bien des concerts que des contests de skate, bmx, hip-hop, ou encore des battles d’illustrations ou des Open Mic ! Depuis maintenant 4 ans, c’est devenu un rituel pour les bordelais amateurs de bass music d’aller à la « Here I Come des V.U » à la salle Bellegrave.

C’est d’ailleurs grâce à cette réputation du tonnerre que les gens se sont motivés à braver la tempête Amélie pour venir danser ce soir !

Awakx

On se retrouve avec Awakx Sound pour ouvrir la soirée ! Ces habitués des warm up des HIC n’étaient pas venus jouer à Bellegrave depuis 2016 ! C’est donc avec plaisir que les deux amis nous proposent une sélection de sons éclectiques, à l’image du concept de l’événement ! Ils motivent les premiers arrivants avec un mix de styles allant du raggamuffin jusqu’au hip-hop. On a reconnu ‘That’s not True‘ de Damian Marley ft. Skip Marley ou encore ‘Holy Mountain‘ de DJ Khaled ft Buju Banton, Sizzla, Mavado, 070 Shake.

Le public se presse peu à peu dans l’immense salle du complexe Bellegrave, puis c’est au tour de Bazil de monter sur scène !

Bazil

L’artiste tourangeau est venu ce soir nous présenter son nouvel album « Grow », dans les bacs le 22 novembre 2019 ! Pour son live, il est venu accompagné de 3 musiciens : un guitariste, un batteur (Alexis Bruggeman) et un operator à la table de mixage (Olo du groupe Ondubground). Bazil nous offre un savant mélange de reggae, dancehall et hip-hop. Il nous avouera, pendant l’interview faite juste avant son live, être un grand fan de Popcaan, inspiration qui se fait largement ressentir sur les premières chansons de son prochain album ! Durant le show, on aura aussi le plaisir d’entendre des tunes de son album précédent « East To West », pour le plaisir de certains connaisseurs que l’on a vus chantonner les paroles.  Le show de Bazil et son groupe a envoyé plein de bonnes vibes au public de cette Here I Come !

Nazamba

Après un changement de plateau, les lumières s’éteignent, le show de OBF feat Nazamba peut commencer. Après une intro bien spiritual dub menée par Rico derrière les commandes de la table de mixage, la lumière s’allume et laisse apparaître Nazamba, ainsi que I-tist aux percussions. Leur live s’ouvre avec ‘Africa‘, tune présente sur l’album qu’ils sont venus nous présenter, portant le même nom que l’artiste : « Nazamba » (sorti sur le label Dubquake Records). Les chansons s’enchaînent : un reggae/dub planant mené par le phrasé poétique de George Scott. On apprendra pendant l’interview que Rico est le créateur des instrumentales de tout l’album, et qu’il les a construites spécialement pour Nazamba, en écoutant d’abord sa voix et en élaborant les riddims après.

I-Tist

On aura le plaisir d’entendre presque toutes les chansons de cet album. Arrivé vers la fin du live, changement d’ambiance, on passe d’un reggae/dub planant à un dub bien énergique à la limite de l’industriel avec ‘Vex‘ tune de Nazamba sortie il y a 1 an. Après un rappel, ils clôtureront leur live avec ‘Police Brutality‘, faisant un hommage aux personnes qui se battent pour la paix à travers le monde et rappelant que les violences policières se font de plus en plus nombreuses et que « We don’t want no more police brutality ! » Une belle façon militante de finir ce live plus que somptueux, ça change des prestations Heavyweight Dub Steppa d’OBF Sound System !

Il est maintenant minuit, la foule se presse dans la salle Bellegrave, environ 1000 personnes sont venues profiter de cette soirée à l’abri de la tempête qui fait rage à l’extérieur de la salle !

L’Entourloop

Les prochains artistes à rejoindre la scène sont les deux complices de L’Entourloop, venu pour l’occasion avec Troy Berkley et Skarra Mucci au micro et N’Zeng aux cuivres ! Un vrai live show nous attend. Les deux papys débarquent sur scène aux commandes de leurs platines, mais tout ne se passe pas comme prévu : un bug technique empêche la musique de se lancer. Pas de problème, Troy Berkley arrive à la rescousse et, a capella fait patienter le public avec un freestyle improvisé, le beat arrive petit à petit en rythme avec sa voix et le live commence ! Leur style fusion reggae-hiphop si propre à leurs compositions ravi le public bordelais.

Skarra Mucci

Toute la première partie du live se fera avec Troy Berkley au mic et N’Zeng aux cuivres tandis que Skarra Mucci viendra enflammer la scène en seconde partie avec, entre autres, son tube ‘My Sound‘ ! Mais on aura aussi le plaisir d’entendre en avant-première quelques tunes présentes sur leur prochain EP « Golden Nuggets » dispo le 29 novembre !

Après un show formidable de L’Entourloop et leurs MC, le public est gonflé à bloc pour le dernier concert de la soirée :  O’Sisters. Normalement composé de 6 membres, uniquement des filles venues des quatre coins du monde mais « réunies sous le drapeau de la positivité », ce soir ce sera un DJ Set mené seulement par l’une d’entre elles, Missil.

O’Sisters

Mais qu’importe le fait qu’elle soit seule, elle donne toute son énergie sur scène pour embarquer le public dans l’univers de son groupe ! Effectivement la positivité se fait ressentir, avec un style bien à elles qu’elles définissent par « uplifting music », mélange de hip-hop, d’électro, ou encore de boom-bap, un beau mix des genres ! On ressent les inspirations intercontinentales qui émanent de leur projet tout récent, le premier EP « Moussolou » est sorti le 4 juillet dernier chez X-Ray production.

C’est déjà la fin de la soirée, les gens repartent sous la pluie mais trempés de bonnes vibes !

Coup de cœur de la rédac’ :

Le projet O.B.F feat Nazamba ! Les dubbers mal renseignés et pensant être venus voir simplement O.B.F seront surpris ! Rien à voir avec le stepper bien énergique ou le dub uk auquel Rico nous a habitués. C’est un projet calme et poétique, où on prend le temps d’écouter les paroles du MC. Les instrumentales plutôt dub ne sont là que pour accompagner la poésie de Nazamba et le font à merveille. On vous conseille grandement d’aller les voir ou d’écouter l’album (lien vers la chronique). Si le projet vous intéresse, vous avez aussi notre interview dispo juste ici pour en savoir un peu plus !

Encore une Here I Come réussie pour l’équipe organisatrice, qu’on remercie de nous avoir accueilli chaleureusement !

Rédaction : Marie Beaufils
Photos/interview : Hadrien Theillet
Vidéos/montage : Mehdi El Adrham

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.