Horace Andy – Broken Beats 2 – Les classiques du légendaire chanteur remixés par de géniaux dubbers pour le label Echo Beach !

Le label Echo Beach délivre « Broken Beats 2 » sur lequel de nombreux producteurs de la scène Dub actuelle tels Noiseshaper, Dreadzone, Soul Sugar, Dubjestic, New Bladerunner of Dub, Black Star Liner, Adam Prescott, Danny T & Tradesman, Jah Schulz, T-Jah, Madaski, RSD, Irie Worryah, Dr Dubenstein, Subatomic Sound System, X.A. Cute, Hoboken HiFi, Adubta, RSD, Dub Spencer & Trance Hill, Umberto Echo, Oliver Frost et Dubblestandart revisitent les classiques d’Horace Andy : ‘Money Is The Root Of All Evil‘, ‘Skylarking‘, ‘Do You Love my Music‘ et le fumeux ‘Cuss Cuss‘, alors que le légendaire chanteur jamaïcain a ré-enregistré les voix live & direct pour ce fabuleux album de Dub puissant, profond et spirituel !

Horace-Andy – Broken Beats 2

 

L’album « Broken Beats 2 » d’Horace Andy est disponible en vinyle en cliquant ici mais aussi  en CD / digital download sur le site du label Echo Beach en cliquant ici

La voix d’Horace Andy fait partie de celles que l’on ne peut jamais oublier, que vous l’entendiez pour la première fois sur l’un des nombreux singles de Reggae jamaïcains qu’il a enregistrés dans les années 70 ou – comme la plupart des gens – sur l’un des albums de Massive Attack, avec qui il a collaboré en tant que chanteur. Son fausset et son vibrato caractéristique ont insufflé la vie à des mythiques morceaux tels ‘Spying Glass‘, ‘Cuss Cuss‘, ‘In The Light‘, ‘Skylarking‘ ou ‘You are My Angel‘, des titres qui continuent à résonner profondément dans nos coeurs.

Horace Andy

Son style vocal a influencé d’innombrables chanteurs Roots et la combinaison de son timbre avec les rythmes Hip-hop spartiates de Massive Attack inspire toujours des artistes du monde entier. Horace Andy est aussi une vraie personnalité, un homme chaleureux et amical qui allie conscience et ouverture d’esprit, et qui semble presque toujours sourire. Il n’est pas difficile de croire que sa capacité à s’assoupir à tout moment et en tout lieu lui a valu le surnom de « Sleepy » il y a plus de 40 ans. Mais une fois que l’homme est sur scène, il commande ses musiciens avec une autorité et un dynamisme qui le font se démarquer parmi tous les jeunes chanteurs affamés et prometteurs. Il est l’un des chanteurs les plus influents et les plus célèbres de sa génération, sa carrière s’est avérée être dotée d’une longévité exceptionnelle !

Horace Andy

Horace Andy est né en Jamaïque en 1951 sous le nom d’Horace Hinds. Il a enregistré à ses débuts ‘This Is A Black Man’s Country’, en 1967 pour Phil Pratt, mais sa véritable reconnaissance est venue avec ‘Skylarking‘, qui est devenu le hit numéro un et un titre classique de la légendaire discographie Studio 1 de Coxsone Dodd. Il a été suivi par ‘Money Is The Root Of All Evil‘ (pour Phil Pratt) et ‘Zion Gate‘ (pour Bunny Lee) et d’autres chansons fortement influencées par la foi rastafarienne d’Horace Andy. Des chansons comme ‘You Are My Angel‘ (qui a ensuite été réinterprétée sous le nom de ‘Angel‘ par Massive Attack) ou sa version bien connue de ‘Ain’t No Sunshine‘ ont mis en avant une autre facette de sa voix : celle du chanteur et séducteur de Soul . En 1977, Horace et sa femme ont déménagé aux États-Unis, où il a enregistré l’album « Dancehall Style » pour le label new-yorkais Wackie’s, avant de déménager à Londres au milieu des années 80. Ces années 80 ont été une période difficile de sa vie, mais tout a changé lorsque Massive Attack a enregistré ‘One Love‘, ‘Five Man Army‘ et ‘Hymn of the Big Wheel‘ avec lui, redonnant à sa voix une place bien méritée. Horace Andy est le seul chanteur à figurer sur chaque album de Massive Attack.

Horace Andy – Broken Beats 2 (CD)

Si ses mérites en tant que chanteur Reggae Roots remontent aux années 70, Horace Andy a toujours aimé expérimenter : il a enregistré deux albums avec le maître du Dub britannique Mad Professor (qui a également dubbé « Protection » de Massive Attack pour en faire un « No Protection« ); mais aussi un morceau de la compilation « Inspiration Information » du label Strut Records, pour lequel il a laissé le producteur maison Ashley Beedle « jouer » avec sa voix.

Le label allemand Echo Beach continue de perpétuer cette tradition – tradition du remix, de la ré-interprétation, du « versionnage », du Dub – en demandant aux amis du label de revisiter les classiques d’Horace Andy avec leur propre vision. Mais cette fois, le label n’a pas cherché de vieilles bandes de Studio One à la recherche d’extraits vocaux historiques, non, Horace Andy est personnellement venu en studio pour chanter de nouvelles versions de ses morceaux classiques sur ces riddims intemporels et contemporains.

L’album « Broken Beats 2 » d’Horace Andy est disponible en vinyle en cliquant ici mais aussi  en CD / digital download sur le site du label Echo Beach en cliquant ici

L’âge a peut-être approfondi sa voix, mais elle n’est en aucun cas plus faible, comme on peut l’entendre sur « Broken Beats 2« , album sur lequel Echo Beach accueille de vieux amis et de nouveaux visages : Rob Smith, qui, avec ses formations More Rockers et Smith & Mighty a été aussi crucial à la réputation musicale de Bristol que Massive Attack ou DJ Krust et Roni Size. Aujourd’hui, il continue son travailleur de défricheur de son sous le nom RSD et il Dub aux côtés de jeunes artistes de la scène Dubstep anglaise tels Pinch et Peverelist. Avec ‘Bad Man‘, il a choisi un titre dans lequel Horace Andy explique clairement ce qu’il pense du stress et des bons à rien.

Horace-Andy – Broken Beats (Vinyle)

Les musiciens viennois de Dubblestandard ont par le passé collaboré avec Echo Beach en produisant des riddims pour Ari Up, Lee Scratch Perry et Mikey Dread ; leur version de ‘Money Money‘ reprend là où s’est arrêtée une longue liste de remixes légendaires de cette chanson, tous basés sur le ‘Money is the Root of All Evil‘ paru sur le label Sun-Shot de Phil Pratt.

C’est en 2009 que les viennois de Noiseshaper font leurs débuts sur le label Echo Beach. Pour cet opus ils ont décidé de produire une nouvelle version de l’hymne ‘Skylarking‘ pour en faire un chef-d’œuvre de leur style Reggae Trippy spécial et unique alors que Black Star Liner, de Leeds, mélange les sonorités asiatiques du Sitar et des Tabla « Tings » avec les rythmiques Dub sur ‘Do You Love My Music’…! Dub Spencer & Trance Hill, bien connus pour leurs Dubs et autre versions déjantés, rencontrent le producteur Umberto Echo, et déclarent ensemble la guerre à Babylone dans une version Dub aux effets de Delays totalement fous !

En plus de ces producteurs européens, on retrouve aussi un lien avec Berlin : le nom d’Oliver Frost devrait être familier aux amis des dieux du lounge de Jazzanova et du Reggae berlinois de Daniel Best Best Seven, avec qui il a sorti de nombreux titres et autres remix en compagnie d’Adrian Wagner. Son mix de ‘Skylarking‘ nous transporte à l’intersection entre l’hypnose du dancefloor de Berghain et la relaxation du fameux Yaam. Dreadzone, de Londres, est spécialisé dans le mix de rythmes trippants avec du Reggae Roots. Leur ‘The Money Money Remix‘ est une killer tune comme l’est aussi celui du ‘Cuss Cuss‘ des New Yorkais du Subatomic Sound System !

Attention l’ensemble des versions proposées par le label Echo Beach et tous les artistes présents sur « Broken Beats 2 » mettent bien l’accent sur l’identité spirituelle des chansons et le profond respect qu’ils ont pour les 40 ans de carrière d’un artiste d’exception : Horace Andy. Les rythmes originaux sont peut-être destructurés, mais la voix ne l’est certainement pas. « Broken Beats 2 » participe à ce que cette voix incroyable du légendaire chanteur ne soit jamais oubliée !

L’album « Broken Beats 2 » d’Horace Andy est disponible en vinyle en cliquant ici mais aussi  en CD / digital download sur le site du label Echo Beach en cliquant ici

Large Up Nicolai

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.