Bandikoot in Dub en unités Alzheimer – Qui a dit qu’en neurogériatrie on ne pouvait pas dubber ?

Aucun commentaire
Culture

En co-production avec La Poudrière, salle de concert de Belfort, et avec l’accueil de l’Hôpital Nord Franche-Comté, le strasbourgeois Léo Martin aka Bandikoot in Dub, multi-instrumentaliste mêlant sonorités électroniques et organiques, vient de proposer deux semaines d’atelier avec des personnes en accueil gérontologie, ayant des troubles associés tels que Alzheimer, à la découverte de la MAO, du Thérémine et de l’enregistrement… Une aventure humaine inna Dub Style !

Bandikoot in Dub en unités Alzheimer

 

Le Strasbourgeois Bandikoot mêle sonorités électroniques et organiques. Armé d’effets en tout genre, il pose une base instrumentale avant d’insuffler successivement mélodica, didgeridoo et thérémine. Une immersion à travers des sons variés, singuliers, faisant écho à la scène Dub française actuelle. Il délivrait récemment l’album “Odd Stories” (ou Histoires Étranges) sur le label ODG Prod (lire la chronique) !

En cette période de pandémie, d’annulation de concerts, période durant laquelle de nombreux artistes se cherchent, Léo Martin aka Bandikoot in Dub a mis son savoir faire au service de nos anciens, plus particulièrement avec les patients des unités Alzheimer et maladies apparentées de l’Hôpital Nord Franche-Comté à Bavilliers et Montbéliard. Une rencontre entre l’artiste et les résidents, mêlant la pratique musicale, le chant et les instruments du musicien (didgeridoo, melodica, thérémine) mais aussi la captation de sonorités dans les établissements directement à l’aide de micro.

Bandikoot évolue dans une esthétique particulière avec une musique entraînante, répétitive qui favorise la concentration et le “lâcher prise” avec des sonorités utilisées pour accéder à l’état de transe dans certaines tribus. En ce sens elle favorise l’ouverture, l’envoûtement et permet une expression plus simple. Les résidents ont notamment découvert le Thérémine, instrument qui génère des fréquences sonores sans aucune manipulation précise, juste par le placement des mains. Ainsi, ils ont pu générer des sons en fonction de leurs capacités avec tout et n’importe quoi, simplement et librement.

« Un morceau collectif a été composé dans chaque établissement, un CD sera gravé et distribué lors d’un temps festif de restitution. »

Au programme de ces ateliers menés par Bandikoot : montage d’un petit studio sur place, découverte de la musique assistée par ordinateur, manipulation d’effets via contrôleurs, utilisations de thérémine dans un but sensoriel et adapté, enregistrements de voix, percussions … et 2 tracks en CD redistribué aux participants !

Bandikoot in Dub en unités Alzheimer est un projet Culture Santé porté par La Poudrière, le Moloco et l’Hôpital Nord Franche-Comté et soutenu par la DRAC Bourgogne-Franche-Comté et l’ARS Bourgogne-Franche-Comté.

Niché pile sous la protection du Lion de Bartholdi à Belfort, le club de La Poudrière est une salle de concert de 235 places qui occupe une place centrale au cœur des musiques actuelles et populaires du département, gérée par l’association Les Riffs du Lion depuis 1996, et qui a pour mission le développement, la diffusion et la promotion des musiques actuelles et des formes d’expressions artistiques associées sur le Territoire de Belfort.

« C’était une big aventure humaine, merci aux participants, one love » Léo Martin

BRAVO BANDIKOOT, ÇA C’EST VRAIMENT DUB !!!!!!

Les extraits des clips ont été réalisés par Julien BoiteuxPlus d’infos, vidéos et photos de ce magnifique projet en cliquant ici !

Large Up,
AlexDub

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous devez remplir ce champ
Vous devez remplir ce champ
Veuillez saisir une adresse e-mail valide.